Qu’attendre de la Blockchain dans la finance d’entreprise ?

Souvent associée à la crypto monnaie et notamment au Bitcoin, la Blockchain continue de se développer parallèlement à l’essor des nouvelles technologies. Mais qu’est-ce qu’une « Blockchain » ?

De nombreuses promesses sur la Blockchain sont mises en exergue lorsque cette technologie est évoquée. En prenant une vue d’ensemble et en examinant comment cette technologie fonctionne cela nous permet de mieux comprendre les enjeux.

Dans sa définition la plus basique, la Blockchain est un fichier informatique utilisé pour stocker des informations. Alors que tous les autres fichiers informatiques existent sur un support unique de stockage numérique, la Blockchain se comporte différemment. Elle suit trois principes simples :

• La Blockchain est « distribuée », le fichier est dupliqué dans son intégralité sur de nombreux ordinateurs. En conséquence, aucun organisme ou État ne peut contrôler le contenu des Blockchains. Seul le consensus de tout le réseau stockant des versions distinctes mais identiques de la Blockchain initiale peut permettre sa modification.

• La cryptographie, cela signifie que les informations qui composent la Blockchain sont encodées.

• Enfin, les Blockchains sont conçues pour être publiques. Les personnes ayant accès au réseau peuvent alors vérifier la bonne cohérence des données de la Blockchain.

La promesse de cette technologie pour le monde de la finance est de réduire de façon drastique le « cost of trust » grâce à une approche décentralisée de la comptabilité et par extension, la création d’une nouvelle structure pour les organisations économiques.

La Blockchain : un virage à 360° ?

La Blockchain a la capacité de changer de façon profonde et rapide la finance d’entreprise.

Les fichiers étant répliqués autant de fois qu’il y a de personnes sur le réseau, cela crée un maillage dense de nœuds. Chaque personne autorisée pouvant accéder en temps réel à toutes les modifications apportées à la Blockchain, cela assure une véritable sécurisation et une traçabilité des transactions.

Le principal bénéfice est un gain de temps phénoménal. La Blockchain permet aux entreprises de s’affranchir du temps actuellement dédié à sécuriser les échanges de leurs données entre les divers systèmes. Elle permet également de s’assurer qu’il n’y a aucune perte ou incompréhension dans le flux des données, internes à l’entreprise ou en provenance de systèmes tiers.

La possibilité de partager des data vérifiées et fiables au sein d’une organisation ou d’un réseau externe (en temps réel) ouvre de vraies possibilités de modification des processus au sein d’une entreprise : les processus dans les transactions, le business, l’IT ou encore dans le domaine commercial…

Cependant, une certaine mise en garde est à opérer auprès des différents acteurs du secteur : s’ils sous-estiment ou se préparent de façon désordonnée à cette nouvelle technologie, ils risquent de « louper la vague Blockchain ».

La Blockchain à l’heure actuelle

Les dépenses mondiales pour les solutions Blockchain ont doublé en 2018 pour atteindre 2,1 milliards de dollars. Les experts prévoient un taux de croissance de 80% par an ces prochaines années, et une dépense d’un peu plus de 9 milliards en 2021.

Pour le moment, la plupart des entreprises réalisent une veille interne qui pourrait faciliter la communication et le partage d’informations entre les diverses entités de l’entreprise. Toutefois, il faut garder à l’esprit que l’objectif sur le long terme des entreprises est d’établir un réseau de Blockchain avec tous leurs partenaires commerciaux externes, dans le but de gagner en rapidité, en simplification et en sécurisation dans tous leurs processus.

Parmi les applications en perspective, un réseau de Blockchain permettant de gérer les factures dues à 90 jours d’une entreprise serait particulièrement attractif. Cela créerait un marché complètement transparent, avec un taux de confiance très haut et très peu de « risques » pour les divers membres du marché. La Blockchain a le potentiel d’exploiter toutes les données des divers ERP, de faciliter le transfert d’argent entre organisations sans les allers-retours fastidieux avec une entreprise financière tiers.

Bâtir de bonnes fondations

La Blockchain n’est encore qu’à ses débuts, il s’agit maintenant de commencer à bâtir les fondations pour pouvoir intégrer cette technologie dans les divers systèmes internes. Il faut pouvoir lier la Blockchain aux systèmes financiers, d’inventaires, de facturation, de logistique, et bien d’autres. 

Le cloud peut s’avérer être une des solutions à déployer pour faciliter l’intégration de la Blockchain. La puissance de calcul, de stockage et la versatilité du cloud peuvent permettre de faire une transition en douceur pour pouvoir intégrer la Blockchain.

La finance va devoir se restructurer et s’adapter autour de cette nouvelle technologie. Par exemple, les transactions sans-contact vont se démultiplier de façon phénoménale dans les prochaines années, avec la Blockchain nous n’aurions plus besoin de comptes créditeurs ou clients s’il est possible d’obtenir les data d’origine.

Alors êtes-vous prêts pour ce grand changement ?


Suggestions d'articles