A l’occasion du partenariat de Fintech mag avec le colloque « Intelligence Artificielle : pratiques de la norme dans le domaine banquier et financier » (Université de Strasbourg), les Regtech sont à l’honneur.

Médiatisées de façon croissante ces derniers mois, les startups de la régulation financière sont un écosystème à elle-seule : mêlant juridique et finance, elles combinent les technologies avancées de machine learning, de robo-advisors et d’intelligence artificielle pour aider les juristes des secteurs bancaires à mieux appliquer les réglementations. Parfois vue comme une sous-branche de la Fintech, parfois définie comme un mix entre Legaltech et Fintech, la Regtech prend de plus en plus son envol.

Alors, quelle est la fiche d’identité de la Regtech aujourd’hui ? Zoom sur les grands chiffres de cet écosystème.

[Vous pouvez retrouver les interviews sur le sujet des Regtech de Edouard Estour de Scaled Risk et de Reda Bouakel de Fortia]

Carte d’identité des Regtech en Europe

Sia Partners a publié une étude avec AEC Fintech sur 2017 et 2018 selon laquelle :

  • 86% des Regtech ont été créées après 2008. Elles restent en majorité des jeunes startups, car elles sont nées du contexte de réglementation bancaire croissant. Selon l’étude de Klein Blue réalisée en décembre 2018, 76% des Regtech françaises sont nées après 2010, soit 3 sur 4.
  • Sur leur localisation, l’étude confirme une grande tendance dans les pays anglo-saxons et notamment le Royaume-Unis. Sur l’échantillon de l’étude, 47% sont basées au Royaume-Uni.
  • Parmi les technologies qu’elles utilisent, la majorité sont regroupées sous l’intelligence artificielle et le machine learning (26,9%). Viennent ensuite le Cloud (19,4%), le Big Data (18,5%) et les API (14,8%).
  • Les réglementations qui impactent le plus l’activité des banques et établissements financiers qui font appel à des Regtech sont : la 5ème directive européenne de lutte contre le blanchiment d’argent, MiFID 2 suivi plus loin de la RGPD.
  • Selon la dernière étude de KPMG, les Regtech représentent 6% des investissements privés sur le second semestre 2018 en France – derrière l’Assurtech et la Fintech.
Infographie sur les Regtech européennes par SIA PARTNERS, 2018
Infographie sur les Regtech européennes par SIA PARTNERS, 2018
Infographie sur les Regtech européennes par SIA PARTNERS, 2018

Et en France ?

La dernière étude sur l’écosystème Regtech français est celle de Klein Blue Partners. Bien qu’un panorama est rarement exhaustif, elle a le mérite de faire la lumière sur l’essor de l’activité en France : l’étude compte 83 Regtech dans l’hexagone.

Ces 83 startups sont classées selon leurs expertises : lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, analyse réglementaire, gestion des risques, identification et connaissance client et reporting réglementaire.

Panorama-Regtechs, par Klein Blue (décembre 2018)
Panorama Regtechs, par Klein Blue (décembre 2018)

Parmi les Regtech françaises qui ont levé des fonds récemment :

  • Scaled Risk avec sa levée de fonds de 3 millions d’euros en octobre 2018, auprès d’Odyssée Ventures.
  • DreamQuark qui a également levé 3 millions d’euros en 2017 (Cap Horn Invest et Plug and Play US) et a été élue Fintech de l’année par Finance Innovation la même année.
  • Trustpair a levé 1,1 million d’euros en mai 2018 auprès de Axeleo Capital et Kima Ventures.
  • Universign a levé 12 millions d’euros en octobre 2018 auprès de Odyssée Venture, la Caisse des Dépôts et CM-CIC Innovation (filiale du groupe Crédit Mutuel-CM11).

Abonnez-vous
au magazine !

Recevez chaque trimestre 68 pages de contenus d’acculturation de la finance et de l’innovation, organisées en 5 grandes rubriques :

  • Actualités
  • Analyses
  • Des dossiers spéciaux
  • Des tribunes
  • Des grandes interviews
  • À la découverte des écosystèmes régionaux

Offre flash 50 € / an

Au lieu de 56 € / an

*Offre valable jusqu'au 30 Octobre

Je m'abonne