Se former en continu à la nouvelle finance, avec Guillaume Gendron

Chaque mois nous partageons avec vous une interview d'un alumni du CFTE, ce mois-ci c'est Guillaume Gendron qui répond à nos questions.

Ndlr : Tous les mois, le CFTE, plateforme globale d’apprentissage et d’innovation pour la finance 2.0 basée à Londres, nous partage un portrait d’un de ses Alumnis. Nous suivons le CFTE depuis leurs débuts et sommes ravis de leur donner la parole pour partager des regards de professionnels de terrains, qui se sont convertis à la nouvelle finance : plus digitale, plus inclusive, plus mondiale et en même temps plus proche.

CFTE parcourt le monde pour rencontrer ses alumnis. Nous voulions partager leur parcours de transformation en Finance digitale. Pour ce nouvel épisode, nous vous proposons de rencontrer Guillaume Gendron, diplômé du CFTE, qui travaille aujourd’hui au sein du Groupe Crédit Agricole. 

Photo progil de Guillaume Gendron, Innovation Leader au sein du Groupe Crédit Agricole
Guillaume Gendron

Quel est votre parcours? Et quel est votre poste et mission actuelle?

J’ai finalisé mon cursus de formation avec un MBA e-business. Aujourd’hui après 12 ans d’expérience en agence digitale puis dans l’immobilier, je travaille actuellement comme « Innovation Lead » au sein du Groupe Crédit Agricole. Grâce à différentes expériences dans le digital, l’IA/data et les startups, je suis au service du Groupe sur l’animation et la coordination de l’innovation et sur une approche conseil auprès des différents métiers. La dimension conseil auprès des différentes business lines est importante dans mon quotidien ainsi que le sourcing de startups en lien avec toutes les entités du Groupe.

Quel a été le tournant qui vous a donné envie d’évoluer ?

L’innovation regroupe de nombreuses compétences aussi passionnantes les unes que les autres, mais après avoir évolué dans le digital et l’IA/data il me semblait primordial d’intégrer un pôle plus global. Cela me donnait ainsi la possibilité d’accompagner et de transmettre mes connaissances sur ces sujets auprès d’interlocuteurs de différents horizons et également d’apprendre d’eux en retour.

Qu’avez-vous appris le plus au cours de votre transition professionnelle (via CFTE et co.) En termes de compétences, de connaissances, de méthodes, etc. ?

CFTE m’a fait progresser au travers des formations « AI in Finance » et « Fintech Foundation ». La première m’a donné une vue globale sur l’impact de cette technologie sur le monde financier. Cela me permet aujourd’hui de mieux orienter mes travaux sur la définition de use case en interne et l’apport d’acteurs externes. La deuxième me permets d’avoir une analyse plus fine lors de mon sourcing de startups et ainsi de réaliser une meilleure sélection en fonction des cas d’usages. J’avais déjà un background sur ces deux sujets mais CFTE m’a permis de structurer mon approche grâce à cette vision plus générale.

Au-delà de l’image médiatique populaire de la technologie financière, qu’est-ce que vous n’auriez jamais imaginé?

La complémentarité de l’équipe, leur implication et une mentalité à toute épreuve. La fintech est puissante, en effet, elle se concentre souvent au démarrage sur une problématique bien précise, mais elle reste très fragile sur différents aspects. Ce qui m’étonne le plus pour les plus beaux succès c’est la capacité à capter un nombre de client colossal de manière fulgurante en très peu de temps et souvent sans communication (certaines startups chinoises et coréennes sont incroyables).

Quel est le meilleur conseil que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite changer de travail dans la finance et qui souhaite développer sa propre carrière?

Il est primordial de prendre du recul et de se poser les bonnes questions, mais si l’envie, l’énergie et le courage vous accompagne alors le changement se révèlera être positif. Ensuite, il est judicieux de capitaliser sur votre expérience afin d’identifier les compétences qui vous aideront à atteindre ce nouvel objectif. Pour terminer soyez curieux et donnez-vous les moyens d’apprendre tous les jours et CFTE était un moyen de progresser me concernant sur ma nouvelle fonction. 

Question bonus: est-il plus difficile de vous former et de changer de travail dans le secteur de la finance, car cela nécessite des compétences techniques ?

Cela dépend du type de structure que l’on intègre et surtout du type de poste. C’est assez rare que l’on demande la double compétence dans une industrie ou l’agilité progresse et ou le binôme « Business & IT » à tout son sens. Il me semble plus important de privilégier l’expertise sur laquelle on est le plus à l’aise et de s’offrir un vernis sur l’autre (en tout cas dans la finance).


Suggestions d'articles