Les levées de fonds fintech du mois d’octobre

BlackFin Tech est un fonds d’investissement doté de 180 M€ qui investit dans la fintech, l’insurtech et la regtech en Europe. Chaque mois, un membre de l’équipe d’investissement décrypte les plus belles levées de fonds du secteur.

Alors que le le mois de septembre marquait un retour en force des levées de fonds fintech avec 52 opérations comptabilisées, le mois d’octobre apparaît en demi-teinte. Seulement 24 fintechs ont levé des fonds le mois dernier, pour un montant total de 220 M€. Si l’on compare ces chiffres avec ceux de l’an dernier, le constat est sans appel : au mois d’octobre 2019, on dénombrait pas moins de 45 deals pour un montant total levé qui dépassait le milliard d’euros. Certes, ce montant était gonflé par la levée de fonds de Greensill Capital de 570 M€ auprès du Vision Fund du géant Softbank. Néanmoins, les investisseurs semblent avoir accusé le coup de la crise économique et de la deuxième vague de Coronavirus qui s’abattent sur l’Europe. La preuve : aucune levée de fonds supérieure à 50 M€ en octobre – contre deux en septembre.

Une explication possible ? Les levées de fonds closées avant l’été ont été annoncées pendant l’été ou en septembre, tandis que les levées de la fin d’année, en cours ou tout juste finalisées, seront annoncées en novembre, décembre voire janvier.

Plongeons maintenant dans le détail des levées de fonds : le top 10 des deals fintech est assez diversifié d’un point de vue géographique : 4 deals britanniques, dont 2 dans le top 3 des plus grosses levées de fonds, 3 deals français, un deal danois (Lunar), un deal irlandais (Wayflyer) et un deal suédois (Hedvig).

En termes de secteurs, on retrouve 4 banktechs, 3 insurtechs, 2 fintechs du paiement, et une solution d’investment banking. Plus étonnant, on constate ce mois-ci une égalité parfaite entre les levées de fonds B2B et les levées B2C qui figurent dans ce top 10.

Revenons plus en détail sur 4 levées de fonds du mois d’octobre : une banktech et une fintech du payment B2B, une banktech et une insurtech B2C.

Spendesk étend sa Series B de 35 M€ par une levée supplémentaire de 15M€

Créée en 2016 par le studio parisien eFouders, la startup propose aux entreprises une solution de gestion des dépenses. La plateforme SaaS permet de suivre les dépenses au sein de l’entreprise, de fixer des limites de paiement ou de désigner qui est en charge des paiements importants. Il est aussi possible de générer des cartes de paiement virtuels ou physiques pour les employés.

En septembre 2019, Spendesk a annoncé une Series B de 35M€ menée par l’investisseur existant Index Ventures. Un an après, c’est Eight Road Ventures qui remet au pot, ce qui porte le montant levé par la startup à 58 M€.

La startup compte aujourd’hui 40 000 clients, essentiellement des PME. Les fonds devraient servir à développer les opérations et améliorer le produit en ajoutant des fonctionnalités comme le contrôle budgétaire, des données sur les dépenses, des dashboards, ainsi que la capacité à empêcher les employés de dépenser tant qu’ils n’ont pas téléchargé leurs reçus.

L’application française de cashback Joko boucle une Series A de 10M€

Joko récompense, via son application, la fidélité de l’utilisateur, via ses achats en ligne ou en physique, par du cashback. Les achats peuvent concerner l’alimentaire, le commerce de détail, les produits de beauté, les voyages et même le Do It Yourself.

L’application est gratuite ; l’utilisateur connecte sa carte de crédit via l’app ou via une extension Chrome, permettant à ses achats d’être automatiquement détectés. L’utilisateur reçoit une notification dès que son cashback est crédité.

Lancée en 2018, Joko compte plus de 500 000 utilisateurs et a des partenariats avec 1000 enseignes (dont Franprix, Asos, Heetch, etc.). Ses utilisateurs se connectent en moyenne 4 fois par jour. A ce jour, plus de 3 milliards d’euros de transactions ont été analysées via l’app, tandis qu’un million d’euros a été reversé aux utilisateurs.

Ce tour de table, qui a inclus des investisseurs comme Partech, Axeleo et Alpha Capital Partners, porte les financements de l’entreprise à 12 M€. Les nouveaux fonds devraient servir à faire grossir l’équipe de 25 à 50 employés et à s’étendre en Europe.

L’insurtech Hedvig étend sa Series A par une levée de 8 M€, portant ses fonds à 16 M€

Créée en Suède en 2016, Hedvig est une assurance digitale qui couvre les biens de plus de 15 000 personnes. En août 2019, l’insurtech a bouclé une Series A de 8 M€ menée par Obvious Ventures et D-Ax. Le mois dernier, CommerzVentures a rejoint Obvious Ventures et les investisseurs existants (Cherry Ventures et Novax) afin de renforcer la force de frappe de l’insurtech suédoise.

Les fonds seront utilisés pour financer la transition opérée par Hedvig pour devenir une compagnie d’assurance régulée en Europe. La startup entend également élargir son offre de produits d’assurance et compte se déployer au Danemark dès 2021.

L’irlandaise Wayflyer boucle un tour de financement en seed de près de 9M€ pour financer des marketplaces et des marques D2C

Localisée à Dublin, la fintech offre une solution de financement basé sur un pourcentage des revenus futurs à des marketplaces et à des marques D2C (Direct-to-Consumer). Wayflyer met à leur disposition jusqu’à 5 M$ pour leur inventaire ou leurs besoins marketing. Lancée en mars dernier, la plateforme finance déjà plus de 100 entreprises à hauteur de 25 M$ – dont aucune n’a à ce jour fait défaut.

Ce tour de seed a été mené par QED et Niddlegame Ventures, aux côtés de Speedinvest et du Fintech Growth Fund Europe (le véhicule fintech commun d’Elevator Ventures et d’Uniqa Ventures). Les fonds serviront à l’expansion de Wayflyer sur les marchés US, UK et irlandais, mais aussi sur les marchés canadien et australien. Une partie des fonds seront investis dans l’amélioration des outils analytiques et des insights marketing que la startup offre à ses clients.

Félicitations à PrimaryBid, Lunar, Knoma, MoloFinance, +Simple et Superscript pour leurs levées de fonds respectives !

Vous pouvez retrouver BlackFin Tech sur Linkedin, sur Medium et même directement recevoir le récapitulatif des levées de fonds par mail en vous inscrivant sur ce lien.


Suggestions d'articles