Libeo fait partie de la toute dernière génération de Fintech : créé en 2018, elle s’est fait récemment remarquée par sa levée de fonds de 2 millions d’euros début novembre 2019. Leur ambition : permettre aux PME et TPE de régler les factures à leurs fournisseurs aussi facilement que nous remboursons aujourd’hui un ami par téléphone. Nous avons échangé avec son cofondateur et CEO Pierre Dutaret, pour qu’il nous partage sa vision et ses prochains enjeux sur le marché de la gestion comptable et financière.

Pierre Dutaret, pouvez-vous vous présenter et présenter Libeo en quelques mots ?

Après 5 années en M&A à Londres et Madrid, j’ai quitté la finance en 2012 pour lancer Farago (renommé Panorama), groupe leader dans la restauration. C’est de cette expérience qu’est née Libeo : il y avait un réel manque d’outil performant pour gérer les finances d’une entreprise au quotidien. Avec Jeremy Attuil et Pierre-Antoine Glandier, nous avons co-fondé Libeo qui est la première plateforme de gestion et règlement des factures fournisseurs à destination des TPE et PME.

Quels sont les enjeux majeurs des entreprises dans leur gestion comptable et financière en 2019 ?

Les entreprises ont besoin de gagner en temps et en simplicité. Aujourd’hui, plus de 60% des TPE et PME françaises utilisent encore Excel pour gérer leurs factures. Cela représente des heures de saisie manuelle pour peu de valeur ajoutée. Elles doivent se libérer des tâches manuelles pour se concentrer sur le pilotage financier. C’est ce que permet Libeo : la dématérialisation des factures, l’automatisation des contrôles, les paiements en un clic et la prévision de trésorerie. Le tout sur une plateforme unique.

tableau de bord de Libeo

Quels sont les grands chiffres du marché auquel vous vous adressez ?

Libeo se positionne sur un marché très porteur. Aujourd’hui, le montant total des paiements entre entreprises s’élève à 25 trillions d’euros tandis que le taux d’équipement des entreprises reste, lui, très faible : en France, sur 1,9 milliard de factures émises en 2018 seules 4,2 % étaient dématérialisées. C’est une opportunité exceptionnelle sur laquelle nous sommes les premiers à nous positionner avec ce format one-stop-shop.

Et vos premiers KPIs depuis votre création en janvier 2019 ?

Deux mois seulement après le lancement de Libeo en beta privée, plus de 12 000 factures pour un montant total de plus d’un million et demi d’euros ont été traitées sur la plateforme. Par ailleurs, nous comptons déjà plus de 50 entreprises qui utilisent Libeo pour gérer et régler leurs factures fournisseurs, dont Kiss Kiss Bank Bank, Innovorder, Miznon, Côté Sushi, Theodo, ou encore Paname Collections.

A votre avis, comment les métiers de la comptabilité d’entreprise vont évoluer dans les 15 prochaines années ?

Les prochaines années vont voir une transformation profonde de la fonction finance en entreprise et cabinet. Les nouvelles technologies vont libérer les équipes des tâches manuelles et répétitives : elles vont pouvoir se concentrer sur le contrôle et la prévision de leurs finances (cash flow, dépenses à venir, EBITDA en temps réel…). Les personnes en charge de la saisie vont voir leur rôle évoluer vers une fonction plus analytique, aidées par une stack technologique financière ultra performante.

Malgré le fait que Libeo soit une jeune Fintech d’à peine un an, vous venez de lever 2 millions d’euros. A quoi va vous servir cet investissement ?

Ce premier investissement va nous permettre d’accélérer la croissance de Libeo en investissant sur 3 principaux axes. Tout d’abord, le recrutement de nouveaux talents pour renforcer notre équipe de 15 personnes. Ensuite, la R&D produit pour proposer à nos utilisateurs de nouvelles fonctionnalités de prévisions financières. Enfin, le financement de nos opérations et de notre marketing pour continuer d’acquérir de nouveaux utilisateurs !

equipe de Libeo