Amérique Latine : quelles opportunités dans le domaine du paiement ?

Composée de plus de 600 millions d’habitants dans plus de trente pays, l’Amérique Latine est une région vaste, caractérisée par une diversité politique, économique, culturelle et sociétale. Portée par plusieurs locomotives, dont le Brésil et le Mexique, cette zone se veut porteuse en modèles alternatifs dans le domaine des paiements et des services financiers, avec des hubs technologiques en devenir.

Avec près de 40% de population non bancarisée et plusieurs milliards de dollars de transferts d’argent internationaux réalisés chaque année, l’Amérique Latine constitue une région à fort potentiel de développement dans le domaine des paiements et des services financiers innovants. Caractérisée par un écosystème historiquement conservateur, la région est marquée par la prédominance des institutions bancaires de renommée internationale, à l’image de Banco Santander, BBVA ou encore Citi, en concurrence avec des acteurs locaux au sein des différents Etats. Dans ce paradigme, la fintech et la finance innovante restent un concept nouveau, associé à la modernisation des services financiers. La fintech latino-américaine a ainsi émergé récemment et reste, à ce jour, concentrée au sein de quelques pays, notamment le Brésil, le Mexique, la Colombie, l’Argentine et le Chili.

Emergence de la fintech

Ainsi, selon David Lequain, fondateur de Latinafintech, « les hubs technologiques émergent encore en Amérique Latine : la région ne dispose pas encore de sa propre Silicon Valley ». Une situation qui confirme le potentiel de développement de cette zone géographique, où la fintech commence à se développer, notamment dans le domaine du BtoC. « Il existe un réel besoin de compétences et de talents dans la tech », indique l’intéressé, pointant la nécessité de se développer sur des sujets d’importance globale comme l’intelligence artificielle. Néanmoins, la région ne manque pas de ressources et s’est ainsi illustrée dans l’univers des services financiers innovants avec par exemple l’émergence d’une néobanque de renommée désormais internationale, Nubank, née au Brésil et en phase d’expansion au Mexique. Mais ce n’est pas tout. Plusieurs acteurs internationaux ont manifesté, récemment, leur intérêt pour cette zone à fort potentiel à l’image de N26, qui a annoncé l’ouverture d’un bureau au Brésil, ou encore de Tencent et Goldman Sachs qui soutiennent l’expansion de Nubank. 

La Covid-19 : un « booster » pour la finance numérique

N’oublions pas également les phases de développement enclenchées par les régulateurs locaux, à l’image de la Banque Centrale du Brésil, ayant récemment adopté l’open banking, ou encore du régulateur mexicain ayant adopté une réglementation propice à l’émergence de la fintech dans le pays.

Dans ce contexte en fort développement, la crise sanitaire liée à la Covid-19, considérée à l’échelle internationale comme porteuse d’une nouvelle étape dans le domaine de la digitalisation des usages, constitue un réel « booster » de transactions numériques. Selon l’étude réalisée par Americas Market Intelligence pour Mastercard, « l’accélération de l’inclusion financière pendant la pandémie de Covid-19 apporte de nombreuses opportunités ». Surtout, elle constitue un terreau favorable à l’accélération des stratégies dans le domaine de la finance numérique.

Open banking et paiements innovants

Parmi les principales initiatives marquantes en matière de paiement figurent le lancement de la solution d’instant payment Pix au Brésil et la création de la solution de paiement digital basé sur QR Code Codi au Mexique. Selon David Lequain, la prochaine grande étape dans le domaine des services financiers dans la région porte sur les transferts d’argent internationaux, notamment en lien avec les réflexions actuelles sur les technologies blockchain. A cela s’ajoute l’avènement de l’open banking, déjà en phase de développement au Brésil, et qui devrait prochainement séduire d’autres Etats. De quoi confirmer le potentiel de l’Amérique Latine pour le devenir de l’écosystème des paiements globalisé, et notamment pour une Europe des paiements pouvant nouer des relations privilégiées avec cette région. En effet, la création récente de l’Alliance Ibero-America Fintech, en 2016, démontre l’existence d’une passerelle stratégique entre la Péninsule Ibérique et l’Amérique Latine pouvant être riche en opportunités pour l’écosystème européen.


Suggestions d'articles