Google fait concurrence à Apple et lance Google Pay

20 millions d’utilisateurs pour Android Pay contre 90 millions pour Apple Pay à la fin 2017 selon les analyses de Juniper Research. Devant le géant américain, son homologue peine à trouver ses marques. Avec le lancement de Google Pay, le nouveau service de paiement mobile de Google, cette dernière espère changer la donne.

Google Pay : le nouveau David qui veut combattre le Goliath Apple Pay

Coup de théâtre à Mountain View. Le 8 janvier 2018, Google Pay met sur le marché son nouveau service de paiement mobile Google Pay. Pas si nouveau que cela, puisque c’est la combinaison d’Android Pay — plateforme de paiement mobile active depuis 2015 — et de Google Wallet — application qui permet de faire des paiements entre particuliers depuis 2011. L’objectif ? En finir avec le règne d’Apple Pay, la référence mondiale en paiement mobile. De la France aux États-Unis, Apple Pay règne en maitre, ne laissant qu’une miette à ses concurrents directs : Android Pay et Samsung Pay.
Ce rebranding de Google va simplifier les achats et les paiements effectués sur Google Play et tous les autres services de Google. En effet l’utilisateur n’a qu’à sauvegarder ses informations — personnelles et bancaires — de paiement sur son compte Google pour pouvoir réaliser différents paiements : transferts d’argent entre particuliers, achats en magasins ou sur la toile, applications partenaires telles que Instacart, AirBnB, etc. « Avec Google Pay, il vous sera plus facile d’utiliser les informations de paiement sauvegardées dans votre compte Google, ce qui vous permettra d’accélérer votre paiement en toute tranquillité d’esprit. Au cours des prochaines semaines, vous verrez Google Pay sur Internet, en magasin et sur les produits Google, ainsi que lorsque vous payez des amis », affirme Google sur son blog.
Comme Apple Pay, Android Pay permettra de faire des transferts d’argent à des contacts, avec zéro commission. Une arme qui peut séduire plus d’un.

Un mode de paiement mobile disponible partout ?

C’est la question que tout le monde se pose, pour bien des raisons. Google Wallet est disponible dans de nombreux pays. Ce qui n’est pas le cas d’Android Pay.
Si la simplicité est le cheval de bataille de Google pour faire de l’ombre à Apple et gagner des parts de marchés, la disponibilité risque de tout entacher. Et pour cause. À titre d’exemple, en 2018, l’Hexagone n’a pas encore accès au service de paiement mobile de Google. Et il y a fort à parier que ce soit également le cas avec Google Pay. Alors qu’Appel Pay est accessible en France depuis 2016.
Sur Google Play, la firme de Mountain View a indiqué que ce service est disponible pour tous les appareils Android KitKat (4.4) ainsi que les versions ultérieures qui ne sont pas encore rootées. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent y trouver la liste des magasins et des cartes bancaires compatibles avec ce nouveau service de paiement mobile.
Ce n’est pas la première fois que Google se lance dans l’aventure du paiement sans contact. Espérons qu’avec Google Pay, tout se passe pour le mieux. Car ce sont les consommateurs qui vont en profiter.


Suggestions d'articles