Hush : la néobanque mutualiste

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Réveiller la banque, c’est toujours l’ambition d’Éric Charpentier. Et il compte mettre le paquet avec Hush, sa toute nouvelle banque mobile. Levées de fonds en cryptomonnaies, demande d’agréments, services innovants… tout est en cours pour faire de Hush « bien plus qu’une banque ».

Hush : la néobanque aux mille ambitions

Immatriculée au Luxembourg, Hush est une néobanque qui joue sur deux tableaux pour séduire les utilisateurs. D’un côté des services bancaires traditionnels qui comprennent des offres classiques : compte courant avec IBAN, carte de paiement premium Mastercard World, services d’assurance à la carte, etc. Et d’un autre, des offres de portefeuille en cryptomonnaies les plus utilisées avec une possibilité de conversion en fonds en euros via un système de change instantané interne.
« Notre ambition est de créer une néobanque participative régulée, tokénisée et cryptomonnaie compatible » a annoncé Éric Charpentier. Pour ce faire, une levée de fonds en cryptomonnaies a été lancée le 22 janvier et s’étalonnera sur 6 mois. L’objectif, c’est de réunir 10 millions d’euros via un tour de table utilisant le crowdfunding et des cryptomonnaies.
Une fois cette ICO terminée, les responsables de Hush vont déposer une demande d’agrément d’établissement de paiement européen auprès des autorités compétentes. « La plupart des plateformes qui existent sont basiques et peu rassurantes, notre but est de permettre à chacun d’utiliser plus facilement les cryptomonnaies dans un cadre régulé », a-t-il poursuivi.
Si tout marche comme prévu, Hush sera opérationnel d’ici septembre 2018. Toutefois les utilisateurs pourraient le tester à partir de ce printemps.

Plus qu’une banque, une communauté

Hush entend repenser la banque en instaurant une banque communautaire. Replacer les utilisateurs au centre des services bancaires, c’est le défi que se lance la nouvelle néobanque. C’est pour cette raison qu’elle va émettre des tokens baptisés Ush d’une valeur de 0,70 € chacun.
Tous ceux qui possèdent des Ush bénéficient de plusieurs avantages : droit de vote au fonctionnement et perspectives d’évolution des Ush (nouvelles fonctionnalités, nouveautés), des récompenses mensuelles pour les détenteurs de Ush qui participent au projet Hush Ambassador : premier utilisateur, grand voyageur. Les récompenses sont financées par un fonds constitué par les utilisateurs eux-mêmes : une commission de 0,2 % sur chaque transaction par carte ou une opération de change. Sans oublier des primes attribuées aux utilisateurs les plus actifs via un système de points. Le montant de la prime varie en fonction du nombre de Ush détenu. Concrètement 10 % des bénéfices de la néobanque seront reversés aux utilisateurs. Pour finir, les Ush permettront de réduire de moitié les frais de services proposés par Hush. Environ 200 euros par an, NDLR.
Notre ambition est de fédérer une communauté active avec un double objectif. Offrir aux utilisateurs avertis des cybermonnaies un environnement stable et régulé pour développer des usages quotidiens de cybermonnaie/euro. Puis, ouvrir de nouvelles perspectives aux utilisateurs non-initiés sur les possibilités des cybermonnaies. Cela en profitant d’un service bancaire mobile innovant en devise » a expliqué Éric Charpentier.

Démocratiser l’usage des cryptomonnaies

Plusieurs néobanques proposent déjà des services similaires, notamment au Japon. En Europe, Hush pourrait être le pionnier. C’est principalement la raison pour laquelle la néobanque a choisi le Luxembourg, une place financière européenne de choix, et un régulateur connu pour sa bienveillance envers les fintechs.
Son principal concurrent pourrait être Revolut. En décembre 2017, cette dernière a annoncé la prochaine mise en place de nouveaux services bancaires centrés sur les cryptomonnaies. Mais si sur Revolut les utilisateurs doivent d’abord alimenter leur compte avec des monnaies traditionnelles — avant de les changer contre des monnaies virtuelles pour les stocker sur leurs cartes et les utiliser dans les commerces et les sites partenaires —  sur Hush, ce sont les cryptomonnaies qui constituent les bases des services. Et c’est grâce à cette offre innovante que la néobanque espère convaincre 25 000 utilisateurs. Dès sa première année de lancement, évidemment ! Alors, rendez-vous courant septembre.

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn