Les levées de fonds fintech du mois de décembre 2020

NDLR : BlackFin Tech est un fonds d’investissement doté de 180 M€ qui investit dans la fintech, l’insurtech et la regtech en Europe. Chaque mois, un membre de l’équipe d’investissement décrypte les plus belles levées de fonds du secteur.

Du point de vue des levées de fonds, l’année 2020 s’est conclue en beauté pour les fintechs européennes : en décembre, 41 d’entre elles ont levé un montant total de 709 M€ (contre « seulement » 28 deals en 2019, pour un montant total de 412 M€). Parmi ces levées de fonds, on retrouve les levées très médiatisées de la Suédoise Tink, des britanniques GoCardless et Monzo, et des françaises Lydia et Luko. Toutes les cinq ont levé chacune plus de 50 M€, ce qui peut expliquer le montant total mensuel particulièrement élevé par rapport à l’année dernière. A elles seules, les dix plus grosses levées de fonds ont totalisé 507 M€.

Dans le top 10 des levées de fonds, on retrouve 6 fintechs britanniques, dont la néobanque GoHenry qui cible les adolescents. Les banktechs dominent le classement, avec 5 des plus grosses levées à leur actif. Deux insurtechs sont à l’honneur : Luko, qui propose une assurance habitation digitale, et Getsafe, une plateforme d’assurance digitale à destination des millenials. Enfin, le secteur des paiement est représenté par trois fintechs : les pré-citées GoCardless et Lydia, ainsi que le nouveau venu britannique Zilch – qui propose une solution de paiement fractionné.

En tête du classement de décembre, Tink boucle une nouvelle levée de fonds de 85 M€

Co-leadé par Eurazeo Growth et Dawn Capital, ce nouveau tour de table réunit Paypal Ventures, HMI Capital, Heartcore Capital, ABN AMRO Ventures, Poste Italiane et Opera Tech Ventures. La valorisation de la fintech suédoise est désormais de 680 M€.

Créée en 2012, Tink est une plateforme d’open banking qui connecte 3400 banques. Au total, elle couvre 250 millions de personnes, à travers des partenariats comme ceux conclus avec Paypal ou BNP Paribas. Près de 8000 développeurs utilisent son API.

Les fonds levés devraient servir à étendre encore plus son réseau de banques et de services de paiement en Europe.

Lydia, l’application française très populaire de paiement peer-to-peer, étend sa série B avec une levée de fonds de 72 M€

Créée en 2011 par Cyril Chiche, Lydia permet d’envoyer de l’argent à n’importe quelle personne dotée d’un numéro de téléphone. Avec 4 millions d’utilisateurs en France, l’entreprise détient le plus grand réseau peer-to-peer en Europe, derrière Paypal. Dans les prochaines années, Lydia souhaite étoffer son offre de services financiers en proposant notamment du crédit et de l’épargne, et se développer à l’étranger. La première étape est le Portugal, puis devraient suivre trois autres pays en 2021.

Après une levée de fonds de 40 M€ en janvier 2020, cette extension de Series B porte les financements de la fintech française à 112 M€, ce qui constitue une excellente nouvelle pour l’écosystème entrepreneurial français. C’est Accel qui a leadé ce tour de financement, auprès des investisseurs existants.

L’insurtech française Luko boucle une série B de 50 M€

Après seulement 4 ans d’existence, Luko peut se targuer de réunir des investisseurs aussi prestigieux qu’EQT Ventures, qui mène la série B, Accel, Founders Fund et Speedinvest. L’insurtech, qui commercialise des produits d’assurance habitation, a vu sa base client passer de 15 000 à 100 000 au cours de la dernière année.

Luko opère en tant que courtier, ce qui signifie qu’elle collecte des primes pour le compte d’un assureur en prenant une commission, généralement située entre 20 et 30%. Si l’assureur réalise un profit à la fin de l’année, Luko en touche une partie, qu’en tant que B-Corp, la startup reverse à une ONG de son choix. Cela montre l’importance que revêt la politique RSE aux yeux des fondateurs. Luko emploie aujourd’hui 85 personnes et prévoit de s’étendre hors de l’Hexagone, au moment même où l’Américaine Lemonade débarque sur son marché domestique.

Félicitations à GoCardless, Monzo, GoHenry, Cleo, Outfund, Getsafe et Zilch pour leurs levées de fonds respectives !

Vous pouvez retrouver BlackFin Tech sur Linkedin, sur Medium et même directement recevoir le récapitulatif des levées de fonds par mail en vous inscrivant sur ce lien.


Suggestions d'articles