Notes de la rédaction

Chaque mois, Marion Nibourel, manager de La Place, prendra la parole sur notre web média Finance mag pour partager sa vision et celle du lieu d’innovation qu’elle représente. Lancé en 2018, La Place est le lieu de rencontres des écosystèmes de la finance innovante, situé au cœur du Palais Brongniart, dans l’ancienne bourse de Paris. Elle regroupe plusieurs centaines d’adhérents professionnels du secteurs et se pose en observateur des tendances, des dynamiques innovantes de la finance. 

Pour commencer, Marion Nibourel nous parle de l’importance de reconnecter toutes les initiatives Fintech qui émergent et se développent en région, afin de créer un maillage profitable à tous et de favoriser les opportunités d’échanges business.

La France peut se vanter d’avoir développé un maillage dense d’écosystèmes Fintech territoriaux, autonomes et puissants, avec un rayonnement régional et transnational. De nombreux & beaux lieux sont nés en régions pour incuber, accélérer, connecter et valoriser les jeunes pousses de la finance, à l’instar de Bressst, B612, French Assurtech, Euratechnologie, l’Accélérateur Allianz, etc. 

Beaucoup de ces initiatives innovantes territoriales sont l’œuvre d’entreprises bancaires qui se dotent de centres d’excellence ou d’accélérateurs, comme Arkéa avec la filière d’excellence BRESSST à Brest et de La Caisse d’Epargne avec le Hub d’accompagnement B612 qui s’étend à présent de Lyon à Grenoble. Ces lieux d’innovation de la finance ratissent souvent plus large que le domaine de la  Fintech, mis à part quelques acteurs comme French Assuretch à Niort, spécialisé sur les startups de l’assurance et la Plateforme 58 de la Banque Postale. Le dynamisme de ces pôles est tel qu’ils sont submergés de demandes d’accompagnement et qu’ils affichent complets aux multiples événements qu’ils organisent. D’un autre côté, de plus en plus de Fintech font le choix de bureaux en régions, comme France Barter à Lyon, AiYo à Bordeaux, Nickel à Nantes, etc. A La Place, nous avons à cœur de valoriser tous ces acteurs de la finance innovante qui agissent et se déploient dans l’Hexagone.

Ce dynamisme ne doit toutefois pas être ralenti par une trop grande segmentation territoriale. Le découpage régional a certes un impact en matière de sourcing mais il peut parfois alourdir le déploiement opérationnel des solutions des Fintech installées en métropoles. Ce n’est pas parce qu’une startup a son siège dans une région qu’elle ne peut pas effectuer d’expérimentation dans une autre. C’est pour cela qu’au-delà de la valorisation des initiatives innovantes, nous sommes persuadés qu’il est aujourd’hui nécessaire de connecter ces écosystèmes : les faire se rencontrer pour provoquer des échanges de bonnes pratiques, pour accélérer les opportunités business, pour aider à la mise en application opérationnelle, etc. Le constat est en effet que ces lieux d’innovation de la finance ont surtout des liens avec la Direction de l’Innovation ou la Direction Métier de leur entreprise mère – pour ceux qui en dépendent. Ces écosystèmes sont peu connectés entre eux : les avancées des différents lieux innovants ne bénéficient pas aux autres, restant ainsi dans une logique de silo. Le déploiement opérationnel des solutions des Fintechs françaises manquant encore de transversalité, les Fintech installées sur le territoire peuvent en subir les conséquences.

A La Place, nous pensons qu’il est temps pour l’écosystème Fintech français, startups, accompagnateurs, experts, de rentrer dans une logique d’échanges et de collaborations. Beaucoup d’initiatives sont nées sur le territoire, avec cette même volonté d’accélérer les solutions innovantes : elles ont tant à se donner et à partager ! A La Place, notre conviction est claire : la force de la Fintech française viendra aussi de sa capacité à se fédérer sur des ambitions mutuelles.