Paris est-elle toujours incontournable pour lancer avec succès sa Fintech ? Même si 81 % des Fintech ont aujourd’hui leur siège dans la capitale, le réflexe francilien semble en réalité de moins en moins évident pour bon nombre d’entrepreneurs du secteur. A l’instar de la startup SesaMm originaire de Metz ou de la pépite marseillaise de l’assurance +Simple, les réussites de Fintech locales prouvent que peut-être l’avenir est aussi dans les territoires.

Ces dernières années, les régions ont saisi toutes les opportunités et l’importance du digital, comme réponse à leurs enjeux de reconversion et d’attractivité économique. Autrefois fief de l’industrie textile, Lille abrite aujourd’hui EuraTechnologies, pôle numérique de la métropole et deuxième plus grand incubateur derrière Station F. Quant à Nantes, la ville a su transformer d’anciens chantiers navals en un espace d’exposition sous la forme d’un gigantesque éléphant mécanique, devenu depuis l’emblème de Nantes Tech. Ce mouvement de transformation peut compter sur un soutien politique fort, à travers par exemple le Programme d’Investissements d’Avenir. Mis en place par l’Etat en 2010 et doté d’une force de frappe de près de 57 milliards d’euros, ce « PIA » aide activement au financement des investissements innovants et prometteurs sur tout le territoire français.

Favoriser les échanges entre les régions

Les pouvoirs publics sont cependant loin d’être les seuls à prendre à bras le corps l’enjeu territorial. Qu’ils soient incubateurs, universités, PME, laboratoires de recherche ou encore filiales régionales de grands groupes financiers, de nombreux acteurs se mobilisent pour faire vivre ces territoires d’excellence, riche de talents et d’idées. Là est justement l’une des missions prioritaires du Pôle de compétitivité mondial Finance Innovation : consolider et animer ces écosystèmes locaux de la Fintech mais aussi favoriser les échanges et interdépendances entre des régions aux spécialisations souvent affirmées, à l’instar de la métropole lyonnaise valorisant son expertise dans l’intelligence artificielle.

Poursuivre le Fintech Tour 

Sous l’égide du Réseau Thématique French Tech #FinTech, et aux côtés de French Tech Brest +, LORnTECH, French Tech Montpellier et France Fintech, les équipes de Finance Innovation ont parcouru 13 villes de l’Hexagone pendant 1 an (de mars 2018 et mars 2019), à la rencontre de pépites issues de l’ensemble des régions françaises. Cette année Finance Innovation poursuit l’aventure. L’ambition de ce « Fintech Tour » ? Contribuer à l’émergence des écosystèmes Fintech locaux et à l’accompagnement des startups du secteur dans leur développement.

Collaborer avec les relais locaux

La mobilisation de Finance Innovation se concrétise également à travers une collaboration renforcée auprès des acteurs locaux. En Auvergne-Rhône-Alpes, le Pôle a ainsi soutenu le lancement d’un hub d’accompagnement de startups porté par la Fondation Caisse d’Epargne Rhône Alpes. Baptisée Le B612, cette structure accompagne les Fintech locales en phase de création ou d’accélération. Et ce, au cœur d’une région portée par le dynamisme des métropoles de Lyon et de Grenoble en matière de nouvelles technologies.

Le pôle de compétitivité mondial Finance Innovation ne cesse de militer en faveur de la formidable dynamique d’innovation et d’entrepreneuriat qui se déploie au-delà de l’Île-de-France. Sa conviction est claire : la Fintech territoriale a un rôle primordial à jouer dans l’attractivité mais surtout la compétitivité de toute l’industrie financière française. C’est également le point de vue

Tribune originellement publiée dans le premier numéro du magazine Finance mag, à retrouver en version numérique.