Une nouvelle plateforme d’aide aux financements publics vient renforcer les rangs de Station F, et pas des moindres. Finamatic, LA fintech qui accompagne les startups, les TPE et les PME fait désormais partie du plus gros incubateur au monde. Son ambition ? Rendre les demandes de financements moins compliquées, donc plus accessibles.

Finamatic aide les startups en quête de financement

Station F a été lancé en juin dernier à Paris par Xavier Niel, le magnat des télécoms et l’ami des startups. Ce projet, applaudi par le Président de la République lui-même, concentre en un seul lieu des milliers de start-ups à la recherche de financements. 34 000 m² sont alors dédiés à l’innovation et installés dans la Halle Freyssinet. Le but ? Accompagner plus de 500 jeunes pousses prometteuses dans leur développement.

Il est vrai que trouver un financement public relève du parcours de combattant, surtout pour des jeunes entrepreneurs à leur premier projet. Avec plus d’un millier de formules mises à leur disposition, c’est presque mission impossible pour eux de reconnaître le type de financement adapté à leurs besoins. Résultat ! La phase de recherche retarde le lancement du projet.

En finir avec les recherches fastidieuses et infructueuses

C’est dans ce sens que Finamatic entre en jeu. La fintech française opérationnelle depuis le début de l’année va accompagner les jeunes entrepreneurs en mettant en avant sa connaissance technologique et son expertise.

Selon Clément Boulais, la recherche de financement est un domaine que la fintech connaît bien, dans la mesure où l’équipe de la plateforme a été plus ou moins confrontée à ce genre de situation. Il estime qu’il n’y a pas meilleur allié qu’un confrère qui est passé par les mêmes parcours.

Ainsi la fintech va mettre en place une interface dédiée simple à utiliser, et qui automatisera les demandes de financements. Chez Finamatic, l’ambiance est à la bonne humeur, les associés se disent ravis de soutenir les startups de la Station F.

Zoom sur Finamatic

C’est sous l’initiative d’Axel Dreyfus, de Benjamin Dresner et de Cédric Nicolas que Finamatic a été créée en 2015. Deux ans plus tard, Clément Boulais, Pierre-Edouard Juin et Alexis Dueymes  rejoignent la fintech. Les points forts de Finamatic ? Une interface intuitive et innovante qui permet aux startups, aux PME et aux TPE d’identifier rapidement les financements qui répondent à leurs besoins. Cout de l’accompagnement ? À partir de 290 euros hors-taxes par mois.

À noter que Finamatic est membre des pôles de compétitivité Cap Digital et Finance Innovation. En juin 2016, la fintech a bouclé un tour de table de 800 000 euros afin d’accompagner sa croissance en procédant à de nouveaux recrutements et en améliorant la plateforme.

Abonnez-vous
au magazine !

Recevez chaque trimestre 68 pages de contenus d’acculturation de la finance et de l’innovation, organisées en 5 grandes rubriques :

  • Actualités
  • Analyses
  • Des dossiers spéciaux
  • Des tribunes
  • Des grandes interviews
  • À la découverte des écosystèmes régionaux

Offre flash 50 € / an

Au lieu de 56 € / an

*Offre valable jusqu'au 30 Octobre

Je m'abonne